Death Canoe + Quetzal Snakes @ Black Sheep Montpellier

Article pour No Music Magazine

18 Novembre 2013


Samedi 16 novembre ,21h, un mercure au dessous des 10°, quoi de mieux qu’un bon live Rock accoudés au comptoir d’un bar à bières ! A Montpellier, ca ne court pas les rues et c’est au Black Sheep que ca se passe. Lumières tamisées et effluves de houblon ajoutés à l’ambiance générale plutôt Dark nous plonge dès notre entrée dans le contexte. La salle de concert située au sous-sol arbore les mêmes vertus (rien d’étonnant !). Une scène omniprésente laissant s’installer le sentiment de proximité, une atmosphère chaleureuse composée de personnages divers et variés, un bar, un fumoir… Le décor planté résulte d’un cocktail efficace permettant d’œuvrer ses sens en paix ! A vos cuirs, nous entrons dans le vif du sujet. Ce soir, Quetzal Snakes, tout droit venu de Marseille assure la première partie du groupe Montpelliérain Death Canoe.

Doucement mais surement, la salle se remplie, les artistes installent leur matos, l’engouement est là. C’est parti : les 5 Marseillais prennent place et envoient du « Garage Rock» (avec l’accent svp…). Difficile mais pas impossible de tenir à 5 sur l’estrade. Les morceaux s’enchainent naturellement, l’euphorie sur scène va crescendo jusqu’à l’apogée : Gros bordel. Ce bordel est loin de provoquer des acouphènes, bien au contraire ! Acoustiquement parlant, rythme et structure demeurent toujours maitres mots.

PAUSE.

Le temps d’échanger leurs sentiments sur ce premier passage pour les uns, de se déshydrater ou d’en griller une pour d’autres (à chacun sa manière), place à Death Canoë.

Qui sont-ils ? Autour d’un verre, ils nous font part de leur histoire (plutôt accessibles les types !). Death Canoë est le résultat de l’union de 3 artistes mais 3 potes avant tout. Ils se sont trouvés il y a 3,4 ans formant le groupe de garage What’s Up Dude. Déterminés, ils ont décidés de partir en Angleterre. Cependant les projets personnels de chacun ont entrainé leur séparation et leur propre évolution. Cet été, les 3 potes se sont retrouvés sur Montpellier après de multiples expériences. Celles-ci mises en commun, ils ont tendus tous les 3 la même vague Rock psyche. L’un ayant composé un EP de 5 tracks prêt à être enregistré, c’est de façon évidente qu’ils se sont retrouvés. Death Canoe résulte de cette évolution.  Première partie de Dead Meadow il y a un mois, et Wall Of Death hier, ils se retrouvent aujourd’hui en tête d’affiche.

Alors ? Quand ils décident d’être « sales », ils le font bien. Pas trop non plus malheureux ! On casse un peu tout ca avec une touche acoustique. Des potes présents dans la salle, un enjouement collectif, flash d’appareils de part et d’autre, danses improbables,  le psyche-stone s’empare de nous.

A la sortie, réaction unanime : Belle soirée !